Alain Jessua  

From The Art and Popular Culture Encyclopedia

Jump to: navigation, search

Related e

Google
Wikipedia
Wiktionary
Wiki Commons
Wikiquote
Wikisource
YouTube
Shop


Featured:
Train wreck at Montparnasse (October 22, 1895) by Studio Lévy and Sons.
Enlarge
Train wreck at Montparnasse (October 22, 1895) by Studio Lévy and Sons.

Alain Jessua (16 January 1932 – 30 November 2017) was a French film director and screenwriter who directed ten films between 1956 and 1997.

Biography

He started his career as an assistant director for Jacques Becker on the set of Casque d'or, with Max Ophüls for Madame de... and Lola Montès and with Marcel Carné on Wasteland.

Léon la lune was his first short film and it won the influential Prix Jean Vigo in 1957. He directed first feature film in 1963 La vie à l'envers that won Best First Film at Venice Film Festival, in 1964. His 1967 film Jeu de massacre was entered into the 1967 Cannes Film Festival, where it won the award for Best Screenplay. His 1979 film The Dogs was entered into the 11th Moscow International Film Festival. In 1984 Alain Jessua directed Frankenstein 90, freely inspired by Mary Shelley's book, with Eddy Mitchell in the role of the creature.

Filmography

French language biography

Alain Jessua est l’assistant de Max Ophüls, Marcel Carné, Yves Allégret et Jacques Becker avant de réaliser son unique court-métrage, Léon la lune qui lui vaut le prestigieux prix Jean-Vigo en 1957.

Quelques années plus tard, en 1963, son premier long-métrage (devenu « culte » auprès des cinéphiles) est doublement primé, à Cannes et à Venise : La Vie à l’envers, avec Charles Denner et Jean Yanne, dont c'est le premier rôle au cinéma. Il enchaîne ensuite une série de longs-métrages qu’il produit lui-même (audace assez rare dans le paysage cinématographique français) : Jeu de massacre (Prix du meilleur scénario à Cannes en 1967), avec Michel Duchaussoy et Jean-Pierre Cassel ; Traitement de choc (1972), gros succès public, avec Alain Delon et Annie Girardot. Suivront : Armaguedon (1977), avec Alain Delon, Jean Yanne et Michel Duchaussoy ; Les Chiens (1979), avec Gérard Depardieu, Victor Lanoux, Nicole Calfan et Fanny Ardant ; Le paradis pour tous (1982), avec Patrick Dewaere — son dernier rôle, il devait se suicider pendant le montage du film —, Jacques Dutronc et Fanny Cottençon, Frankenstein 1990 (1984), avec Eddy Mitchell et Jean Rochefort ; En toute innocence (1988), avec Michel Serrault et Nathalie Baye ; enfin, Les couleurs du diable (1997), avec Ruggero Raimondi, Wadeck Stanczak et Isabelle Pasco

Alain Jessua fait régulièrement l’objet d'hommages en France et à l'étranger. Son court-métrage Léon la lune a ainsi été projeté au MOMA (Museum Of Modern Art) de New York, il y a quelques années et Martin Scorsese a cité La Vie à l’envers comme un des films qui l’ont vraiment marqué. De ce cinéaste souvent visionnaire, Jean Tulard, dans son Dictionnaire du Cinéma, écrit : « Il tourne peu mais bien. Il propose un cinéma où il aborde les problèmes de notre temps et lance des cris d’alarme ».

Une rétrospective lui est consacrée à la Cinémathèque française en 2017.

Écrivain, Alain Jessua est l'auteur de huit romans, publiés notamment aux éditions Léo Scheer et chez JC Lattès.




Unless indicated otherwise, the text in this article is either based on Wikipedia article "Alain Jessua" or another language Wikipedia page thereof used under the terms of the GNU Free Documentation License; or on original research by Jahsonic and friends. See Art and Popular Culture's copyright notice.

Personal tools