Fureurs utérines de Marie-Antoinette  

From The Art and Popular Culture Encyclopedia

Jump to: navigation, search

Related e

Wikipedia
Wiktionary
Shop


Featured:

Kunstformen der Natur (1904) by Ernst Haeckel
Enlarge
Kunstformen der Natur (1904) by Ernst Haeckel

"Fureurs utérines de Marie-Antoinette, femme de Louis XVI" (English: "Uterine Furors of Marie-Antoinette, Wife of Louis XVI") is a satirical pamphlet on the love life of Marie-Antoinette.

Extrait de Fureurs utérines de Marie-Antoinette, jemme de Louis XVI, [Au manège, Et dans tous les Bordels de Paris. 1791 J, B.N. Enfer, 653, vers 149 à 179, p. 10 à Il. ]

Alors parut Coigny, sous le plus joli frac;
Polisson du matin, dont les femmes sont folles:
Il paroît en chantant au lever de Toinon,
Parle chevaux, plaisirs, toilettes, fariboles,
Et sait plaire si bien, qu'il lui prend un téton,
Après l'avoir sucé, plus bas il veut descendre.
Toinon feint de donnir, Coigny se pennet tout;
Se rend maître du lieu qu'on n'ose pas défendre,
Baise le cul, la motte, & pour tout dire, fout.
La reine à chaque coup légèrement riposte;
Entr'ouvre une paupière humide de plaisir,
La referme aussi-tôt qu'Amour se rend au poste
Mars et Vénus mieux qu'euxjamais n'ont sçujouir.
En fouteur vigoureux Cogny décharge l'ame,
Toinon rend coup pour coup & ne peut résister,
Par les plus chauds baisers elle prouve sa flamme;
Et l'inondant de foutre, elle ose l'imiter.
Par les noms les plus doux elle le récompense.
C'est son dieu, c'est son tout, c'est tout ce qui lui plaît.
Elle voudroit donner un dauphin à la France,
Elle l'en prie en grace, & Coigny le lui fait.
Par mille jeux lascifs ce cher dragon prélude,
Il n'avait fait que foutre, avec précaution.
Cette fois d'être honnête, il perdit l'habitude:
Il prépare la voie, & la fout tout de bon.
Quel triomphe pour lui! quels doux momens pour elle.
Quel bonheur pour tous deux! Complaisante Toinon,
Voluptueux Cogny, l'amour vous ensorcelle:
Vous déchargez ensemble à perdre la raison,
Vous êtes seuls au monde & foutez pour la France,
Adieu le jeu du doigt, tribade Jule, adieu.

See also




Unless indicated otherwise, the text in this article is either based on Wikipedia article "Fureurs utérines de Marie-Antoinette" or another language Wikipedia page thereof used under the terms of the GNU Free Documentation License; or on original research by Jahsonic and friends. See Art and Popular Culture's copyright notice.

Personal tools