Isidore Liseux  

From The Art and Popular Culture Encyclopedia

Jump to: navigation, search

Related e

Google
Wikipedia
Wiktionary
Wiki Commons
Wikiquote
Wikisource
YouTube
Shop


Featured:
Train wreck at Montparnasse (October 22, 1895) by Studio Lévy and Sons.
Enlarge
Train wreck at Montparnasse (October 22, 1895) by Studio Lévy and Sons.

Isidore Liseux (1835-1894) was a French bibliophile and publisher of erotica and curiosa.

Liseux was active as publisher in Paris in the last quarter of the 19th century. His publications, which were usually translated and annotated by Alcide Bonneau or by Liseux himself, were mostly rare texts of 16th till 18th century authors: hard to find and little known books, republished in juxtalinear translation (Latin-French or Italian-French). Liseux and Bonneau, both ex-priests, knew each other since seminary.

His books were published in small numbers, on high quality paper, and with excellent typography printed by Claude Motteroz, Antoine Bécus, and later Charles Unsinger.

Guillaume Apollinaire wrote: "Les publications de Liseux sont de plus en plus recherchées parce qu'elles sont correctes, belles et rares." (Le flaneur des deux rives, 1918)

Contents

List of publications

See also

French text

Isidore Liseux (1835-1894) est un éditeur français avec lequel Alcide Bonneau collabora.

Après avoir été l'élève de Mgr Dupanloup, l'éditeur Isidore Liseux fut actif sur Paris entre 1875 et 1894, et publia entre autres des ouvrages érotiques ou « curieux ». Dès 1876, l'érudit Alcide Bonneau lui apporte des manuscrits originaux et des ouvrages assez rares, ou du moins épuisés, et qu'ils éditent parfois en versions bilingues à partir du latin ou de l'italien. Jules Troubat (1836-1914) fut aussi de ses collaborateurs.

Liseux n'est pas un éditeur d'ouvrages pornographiques et donc clandestins : sa marque est visible et les mentions afférentes sont rarement fantaisistes. En revanche, il fut imité dès la fin du Template:S, sans doute dans le but de donner de la respectabilité à des textes qui n'en possédait nullement : quoi qu'il en soit, son catalogue fut pillé, ce qui constitue en général un signe de qualité.

Paradoxalement, alors qu'il ne se cachait point, sinon des créanciers, un doute sur son existence réelle fut émis au cours du siècle suivant. De récentes études ont prouvé son existence et rétabli sa mémoire, ainsi que celle d'Alcide Bonneau.

Sa devise était scientia duce : « Que la connaissance te guide » et son modèle en matière de typographie fut Pierre Jannet. Ses couvertures comportaient un gaufrage et une impression parfois en bichromie. En ça, il fut le digne successeur de Jules Gay ou Poulet-Malassis.

Il ouvrit boutique au 19 passage Choiseul, non loin des éditions Alphonse Lemerre et mourut au 2 rue Bonaparte. D'après Guillaume Apollinaire, ses archives furent récupérées par l'éditeur belge François van Crombrugghe (1855-1921), lequel travaillait également avec Auguste Brancart.

Bibliographie

  • « Souvenirs d'Auteuil » in Guillaume Apollinaire, Le Flâneur des deux rives, chroniques, Éditions de La Sirène, 1918
  • « Notice sur Isidore Liseux », in [catalogue] L'Enfer de la bibliothèque. Éros au secret, sous la dir. de Marie-Françoise Quignard et Raymond-Josué Seckel, Paris, Bibliothèque nationale de France, 2007, p. 212-213
  • Paule Adamy : Isidore Liseux 1835-1894 : un grand "petit éditeur", Bassac, Plein Chant, 2009 Template:ISBN
  • Olivier Bessard-Banquy : « Isidore Liseux, ancien séminariste, éditeur de curiosa », in Curieux curiosa, textes réunis par Jean-Jacques Lefrère et Michel Pierssens, Du Lérot éditeur, 2009, p. 99-112

Articles connexes

  • Friedrich Karl Forberg, son étude De Figuris Veneris fut traduite pour la première fois par Liseux et Bonneau en 1882.




Unless indicated otherwise, the text in this article is either based on Wikipedia article "Isidore Liseux" or another language Wikipedia page thereof used under the terms of the GNU Free Documentation License; or on original research by Jahsonic and friends. See Art and Popular Culture's copyright notice.

Personal tools