Jacques Boileau  

From The Art and Popular Culture Encyclopedia

Jump to: navigation, search

Related e

Google
Wikipedia
Wiktionary
Wiki Commons
Wikiquote
Wikisource
YouTube
Shop


Featured:
Train wreck at Montparnasse (October 22, 1895) by Studio Lévy and Sons.
Enlarge
Train wreck at Montparnasse (October 22, 1895) by Studio Lévy and Sons.

Jacques Boileau, frère de Nicolas Boileau et de Gilles Boileau, (16 mars 1635 Paris- 1er août 1716) est un ecclésiastique, docteur de théologie en Sorbonne.

Il fait ses études au Collège d'Harcourt.

Il fut pendant vingt cinq ans doyen , grand vicaire et official du diocèse de Sens et reçut en 1694 un canonicat à la Sainte-Chapelle de Paris.

Il composa plusieurs écrits forts curieux sur la discipline de l'Eglise.

Les plus connus sont :

  • Historia confessionis auricularis, 1683, où il prouve la nécessité de la confession ;
  • Historia flagellantium, 1700, où il démontre l'abus de la flagellation (voir aussi : Flagellants) ;
  • les Panégyriques des Saints, 1719.
  • Ad Decretalem super specula de Magistris 1667 ouvrage sur la Sorbonne et ses professeurs.
  • De l'abus des nudités de gorge, Bruxelles, 1675

Plusieurs de ses écrits parurent sous des pseudonymes comme Marcellus Ancyranus, Claudius Fontétut, Jacques Barnabe.

Quelqu'un demandant à l'abbé Boileau pourquoi il écrivait toujours en latin : « C'est, dit-il, de peur que les évéques ne me lisent : ils me persécuteraient. »

Homme d'esprit et d'érudition, son frère Nicolas disait de lui que, « s'il n'avait été docteur de Sorbonne, il se serait fait docteur de la comédie italienne. » Voltaire représente Jacques Boileau comme un esprit bizarre qui a fait des livres bizarres.




Unless indicated otherwise, the text in this article is either based on Wikipedia article "Jacques Boileau" or another language Wikipedia page thereof used under the terms of the GNU Free Documentation License; or on original research by Jahsonic and friends. See Art and Popular Culture's copyright notice.

Personal tools