Parc-aux-Cerfs  

From The Art and Popular Culture Encyclopedia

(Redirected from Le Parc aux Cerfs)
Jump to: navigation, search

Related e

Google
Wikipedia
Wiktionary
Wiki Commons
Wikiquote
Wikisource
YouTube
Shop


Featured:
Train wreck at Montparnasse (October 22, 1895) by Studio Lévy and Sons.
Enlarge
Train wreck at Montparnasse (October 22, 1895) by Studio Lévy and Sons.

A Parc-aux-Cerfs (literally, stag park), in France, was the name given to the clearings that provided hunting fields for the French aristocracy prior to the French Revolution.

One specific Parc-aux-Cerfs was the site of a mansion where Louis XV hid the subjects of his romantic liaisons.


Le Parc-aux-cerfs est le nom donné à un quartier de Versailles à l’époque de Louis XV, aujourd'hui près de la Gare de Versailles - Chantiers.

Madame de Pompadour, favorite de Louis XV, après la fin de sa liaison physique avec le roi en 1752, installa dans une demeure de ce quartier des femmes (souvent très jeunes) qui y étaient entretenues pour satisfaire les désirs physiques du roi. Elle veillait à ce qu’aucune de ces concubines ne devienne sa rivale en prenant de l’ascendant sur le roi. Plusieurs de ces femmes eurent des enfants de Louis XV ; elles étaient alors parfois mariées à un membre de la Maison du roi qui endossait la paternité de l’enfant.

Parmi les concubines du parc aux cerfs, figure la « belle O’Morphy », croquée par le peintre François Boucher et dont, dans l’Histoire de sa vie, Casanova prétend avoir su jouir assez habilement pour la livrer encore vierge au roi. Il semble aussi que Jeanne Du Barry soit aussi passée par le Parc-aux-cerfs avant de devenir favorite officielle.

L’imagination populaire s’étant approprié le lieu, l’expression « le Parc-aux-cerfs » est devenu une périphrase pour parler d’un lupanar. La propagande anti-royaliste ou dévote l’utilisera aussi pour présenter Louis XV comme un tyran débauché. Ainsi, contrairement à la légende, Louis XV ne se rendit jamais dans cette demeure, les femmes ne faisant qu’y loger, étant ensuite amenées au palais.

Bibliographie

  • Joseph Valynseele, Les enfants naturels de Louis XV : étude critique, biographie, descendance avec de nombreux documents inédits, éditeur : Paris : Centre d’études et de recherches historiques, 1953, 343 pages, 25 cm




Unless indicated otherwise, the text in this article is either based on Wikipedia article "Parc-aux-Cerfs" or another language Wikipedia page thereof used under the terms of the GNU Free Documentation License; or on original research by Jahsonic and friends. See Art and Popular Culture's copyright notice.

Personal tools