Sainte-Beuve's review of Flaubert's novel Salammbô  

From The Art and Popular Culture Encyclopedia

Jump to: navigation, search

Related e

Google
Wikipedia
Wiktionary
Wiki Commons
Wikiquote
Wikisource
YouTube
Shop


Featured:
Train wreck at Montparnasse (October 22, 1895) by Studio Lévy and Sons.
Enlarge
Train wreck at Montparnasse (October 22, 1895) by Studio Lévy and Sons.

Flaubert's novel Salammbô was the object of an extensive review by literary critic Sainte-Beuve. It is noted for its use of sadique (sadist) in "imagination sadique."

"Mais que dis-je ? il passe outre à l'archéologie incontinent ; il invente, sur la fin de ces funérailles, des supplices, des mutilations de cadavres, des horreurs singulières, raffinées, immondes. Une pointe d'imagination sadique se mêle à ces descriptions, déjà bien assez fortes dans leur réalité. Il y a là un travers qu'il faut absolument oser signaler. Si j'avais affaire à un auteur mort, je dirais qu'il y a peut-être chez lui un défaut de l'âme ; mais comme nous connaissons tous M. Flaubert très vivant, que nous l'aimons et qu'il nous aime, qu'il est cordial, généreux, bon, une des meilleures et des plus droites natures qui existent, je dis hardiment : Il y a là un défaut de goût et un vice d'école. La peur de la sensiblerie, de la pleurnicherie bourgeoise l'a jeté, de parti pris, dans l'excès contraire : il cultive l'atrocité. L'homme est bon, excellent, le livre est cruel. Il croit que c'est une preuve de force que de paraître inhumain dans ses livres." --Sainte Beuve on Salammbo

This is the response of Flaubert:

"Et puisque nous sommes en train de nous dire nos vérités, franchement je vous avouerai, cher maître, que la pointe d'imagination sadique m'a un peu blessé. Toutes vos paroles sont graves. Or un tel mot de vous, lorsqu'il est imprimé, devient presque une flétrissure. Oubliez-vous que je me suis assis sur les bancs de la Correctionnelle comme prévenu d'outrage aux moeurs, et que les imbéciles et les méchants se font des armes de tout ? Ne soyez donc pas étonné si un de ces jours vous lisez dans quelque petit journal diffamateur, comme il en existe, quelque chose d'analogue à ceci : «M. G. Flaubert est un disciple de de Sade. Son ami, son parrain, un maître en fait de critique l'a dit lui-même assez clairement, bien qu'avec cette finesse et cette bonhomie railleuse qui, etc». Qu'aurais-je à répondre, - et à faire ?"

See also




Unless indicated otherwise, the text in this article is either based on Wikipedia article "Sainte-Beuve's review of Flaubert's novel Salammbô" or another language Wikipedia page thereof used under the terms of the GNU Free Documentation License; or on original research by Jahsonic and friends. See Art and Popular Culture's copyright notice.

Personal tools